Julien Girard nommé maître de conférences à AIM

Julien Girard a été recruté en tant que maître de conférences à AIM pour l’étude des sources transitoires de haute énergie grâce aux grands observatoires radio comme SKA et ses précurseurs (LOFAR, MeerKAT).

Julien Girard a fait une thèse en radioastronomie transitoire (imagerie radio planétaire et exoplanétaires) à l’Observatoire de Paris (LESIA). Il est par la suite venu à AIM en tant que post-doctorant Labex UnivEarthS du projet « L’univers catastrophique transitoire », pour travailler sur l’adaptation des méthodes de reconstruction parcimonieuse (développées par l’équipe de Jean-Luc Starck au LCS) au problème de l’interférométrie radio. Suite à ces travaux, il a pu obtenir une bourse postdoctorale SKA en Afrique du Sud (Rhodes University / SKA South Africa) pour continuer ses travaux en imagerie dans le cadre du radiotélescope SKA en cours de construction.

Il rejoint aujourd’hui l’équipe du LEPCHE (animé par J. Rodriguez) afin d’apporter son expertise scientifique (transitoires radio) et technique (interférométrie, parcimonie) à l’étude des phénomènes transitoires de haute énergie dans la perspective de l’utilisation de nouveaux grands observatoires à l’horizon 2020.

 

parcimonie

Parcimonie: Figure extraites et adaptées de Garsden et al. 2015, Girard 2016, montrant les résultats de reconstruction parcimonieuse sur la source Cygnus A (données LOFAR) en comparaison avec des contours venant d’observation VLA à plus hautes fréquences.

 

 

ska-meerkat

SKA-MeerKAT: Vue d’artiste de MeerKAT, le précurseur de SKA1-MID, qui est entré en phase de commissionning.