Cassini « Grand Final »: la fin de l’exceptionnelle mission sur Saturne.

Credits: NASA/JPL-Caltech

Le 15 Septembre 2017, la sonde Cassini qui est en orbite autour de Saturne depuis 2004 achèvera sa mission, en plongeant vers la planète aux anneaux jusque dans les couches supérieures de son atmosphère où elle se consumera sous l’effet des forces de frictions. Une dernière phase appelée par la Nasa « Grand Finale », qui amènera la sonde vers des zones qu’elle n’a encore jamais franchies.

Elle a recueilli un tel capital de données et de photographies sur Saturne, son atmosphère, sa dynamique, ses anneaux, ses satellites, etc… qu’elle a fourni du travail aux chercheurs pour des dizaines d’années à venir. Ces données ont d’ors et déjà fourni un important travail à plusieurs groupes UnivEarthS : E1 : La formation des dunes et du climat sur Titan, I6 : De la poussière aux planètes, ou encore I12 : Exploration planétaire multi-longueurs d’onde et multi-physique. 

Partie de la Terre en octobre 1997, la sonde spatiale Cassini est arrivée à destination de Saturne en 2004. Elle est le fruit d’une extraordinaire collaboration entre la NASA et l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Ainsi, la sonde Cassini a transporté sur son dos une petite sonde européenne Huygens jusqu’à Saturne puis l’a largué dans l’épaisse atmosphère de Titan, le plus gros des satellites saturnien.

Pendant 13 ans, la sonde Cassini est restée en orbite autour de Saturne en passant parfois très près de certains de ses satellites glacés qu’elle a pu photographier en détails. C’est le cas d’Encelade qui nous a dévoilé la présence de geysers d’eau au niveau de son pôle sud, trahissant une certaine activité volcanique et la présence d’un océan d’eau liquide sous une écorce de glace fissurée. En passant par les pôles de Saturne, la sonde a dévoilé l’existence d’un mystérieux hexagone atmosphérique situé parfaitement au pôle Nord, grand comme deux fois la Terre et qu’on a appelle désormais le Vortex de Saturne. Ses anneaux ont été largement étudiés et sont apparus encore bien plus fins que ce qu’on avait pu estimer depuis la Terre.

Faute de carburant supplémentaire, la mission se terminera le 15 septembre 2017, en plongeant spectaculairement dans l’atmosphère de Saturne et en s’y désintégrant sous la forme d’une magnifique étoile filante.

 

Enregistrer